TORRE DE BABEL EDICIONES

Portal de Filosofía, Psicología  y Humanidades

 

HISTORIA DE LA FILOSOFÍA

La filosofía de los principales pensadores; resúmenes, ejercicios...

BIBLIOTECA DEL PENSAMIENTO

Textos íntegros de obras clásicas de Filosofía y Humanidades

DICCIONARIO ENCICLOPÉDICO-HISPANOAMERICANO

Artículos seleccionados

 

DICCIONARIO FILOSÓFICO

de Voltaire
!Nuevos materiales¡

VOCABULARIO DE PSICOLOGÍA

Principales conceptos, tesis y escuelas en el área de la Psicología

DHARMA - Budismo Zen

El segundo Patriarca Zen

S

u

n

y

a

t

a

 

Prajnaparamita, diosa de la sabiduría, sosteniendo un libro y con el mudra de la enseñanza - Cubierta de madera de un manuscrito tibetano del siglo XIII

LE DHAMMAPADA
 

Traduction, introduction et notes par Fernand Hû
Ernest Leroux, éditeur. Paris, 1878


CONTENUES DANS LE DHAMMAPADA

 

 

LE DHAMMAPADA

CHAPITRE III - LA PENSÉE

33 A sa pensée vacillante, mobile, difficile à contenir, difficile à maîtriser, l'homme intelligent impose la même rectitude qu'un faiseur de flèches à une flèche.

34 Ainsi que le poisson jeté sur le sol, loin de son séjour habituel, cette pensée s'agite convulsivement pour se soustraire à la domination de Mâra (1).

35 La pensée est difficile à contenir, légère, courant ou il lui plaît. La dompter est chose salutaire; domptée, elle procure le bonheur.

36 La pensée est difficile à découvrir, très-adroite, courant où il lui plaît. Que le sage la surveille; surveillée, elle procure le bonheur.

37 Vagabonde, solitaire et incorporelle, la pensée habite les replis de l'être. Ceux qui la contiendront seront délivrés des liens de Mâra.

38 Celui dont la pensée n'a pas de fixité, qui ignore la vraie Loi, dont la sérénité est troublée, —celui-là n'arrive pas à la plénitude de la science.

39 Celui dont la pensée ne se répand point de côté et d'autre, dont l'esprit n'est point tourmenté, qui se soucie aussi peu du bien que du mal, —pour celui-là, il n'y a point de crainte à avoir, car il veille.

40 Celui qui sait que ce corps est semblable à un vase d'argile, qui a fait de sa pensée une citadelle, —que celui-là, à l'aide des armes fournies par la science, soumette au joug Mâra. Qu'une fois sous le joug, il l'y maintienne, et qu'il n'ait plus désormais de domicile fixe (2).

41 Avant longtemps, ah! ce corps sera gisant sur la terre, vil, inconscient, semblable à un morceau de bois qui n'est bon à rien.

42 Quelque mal réciproque qu'on puisse se faire entre gens qui se haïssent, entre ennemis, une pensée mal dirigée en ferait plus encore.

43 Quelque bien que puissent se faire soit un père, soit une mère, soit d'autres parents, une pensée bien dirigée en ferait plus encore.
 

ç  II. La Vigilance IV. La Fleur è

__________

(1) Mâra, la mort, et par extension, le Péché, le Tentateur.

(2) C'est-à-dire: qu'il embrasse la vie errante des religieux.

 

  © TORRE DE BABEL EDICIONES - Édition: Javier Echegoyen (Kōkan)  - Aviso legal y política de privacidad